Pages

21 juillet 2014

Le requiem de Lieunoir

Le requiem de Lieunoir
de Fabrice Colin


* Quatrième de couverture : 

-Je vous écoute madame, l'invité-je.
-C'est-à-dire que ce n'est pas facile à dire ...
-Ne vous inquiétez pas, madame, des affaires d'adultères, on en gère plusieurs par mois, alors soyez à l'aise.
-Vous n'y êtes pas du tout, me coupa-t-elle, l'air offusqué. En fait, si je viens vous voir aujourd'hui, c'est pour une affaire bien plus importante.
-C'est-à-dire ?
-Voilà... Je voudrais que vous retrouviez ma fille. Elle a disparu depuis trois jours.

Le détective à l'humour décalé se lance à la recherche de la demoiselle disparue, malgré les déconvenues et les gueules de bois.


* Mon avis : 

Derrière cette écriture assez grotesque, se cache une très belle histoire et une très belle enquête avec policiers et un détective privé qui n'est autre que Milou, détective alcoolique, fumeur et célibataire depuis la disparition de sa propre fille.

Milou est très étrange comme personnage, il n'a pas de réelle vie sentimentale où de réelle vie tout court d'ailleurs car sa vie se limite à son bureau de détective et son appartement qui est juste au dessus de son bureau, puis le bar du coin de la rue "Chez Mimile".

Ensuite, il y a Léa, secrétaire du bureau de Milou, peut-être aussi bizarre que lui à cause de son look très décalé. Elle l'aide beaucoup dans ses affaires et surtout grâce à son ami, Nico, geek en informatique.

Les personnages et l'intrigue sont très bien décrits. D'ailleurs l'intrigue est très bien tournée et tous les détails sont là pour nous donner envie de continuer ce récit.

Cependant, le personnage de Milou ne m'a guère plu. Il est trop vulgaire, trop désagréable et impulsif pour un détective qui pourrait se faire respecter. Et le comble de tout et que l'on voit dans beaucoup de récit avec des détectives qui sont un peu trop portés sur la bouteille.

L'histoire est d'ailleurs très triste avec la disparition de cette jeune fille, Cathy, qui a subi énormément de violence avant de mourir en souffrant le martyre.

Même si j'ai aimé le récit, je n'ai pas du tout aimé l'écriture de l'auteur que j'ai trouvé trop cru et assez désagréable à lire vu les grossièretés que l'on voit à chaque ligne. Et cela se voit à ma chronique.

* Conclusion : 

Je ne vous le conseille pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire