Pages

13 juillet 2014

Pickwik

Pickwik
de Eva Giraud




* Quatrième de couverture : 

Geneviève et David emménagent à Pickwik, un charmant petit village très loin du brouhaha de la ville et des gens pressés. Mais entre un inventeur loufoque comme voisin, un maire qui change de personnalité du moindre stress, un chat psychopathe et des habitants tous plus délurés les uns que les autres, peut-être leur sera-t-il difficile de s'adapter à cette nouvelle vie. Surtout avec cette histoire de coccinelle, emblême de Pickwik et ardemment recherchée par le Club des Pipes : si David semble apprécier ce petit coin perdu, Geneviève elle se demande si le village n'est pas l'annexe d'un asile de fous...

* Mon avis : 

Très beau lire, qui m'a beaucoup fait rire pour certains passages et qui est assez suspect car tous les personnages sont tous assez bizarres, à part les Proust. Il n'y a pas de réelle histoire, pas de très grosse intrigue qui nous donne envie de chercher le pourquoi du comment.

L'histoire est assez plate, il n'y a que vers la fin qu'il y a une vrai intrigue. Même si la coccinelle de Pickwik est au centre de l'histoire, on ne sait pas vraiment de quoi il s'agit où pourquoi le Club des Pipes et Bernardin de Lavillier la cherche.

Ce que j'ai le plus apprécié dans cette histoire, c'est le lien entre Geneviève et son chat Peggy car c'est une vrai pagaille et c'est de pire en pire au fil de l'histoire. Ils se battent tout le temps et c'est vrai que l'on cherche à savoir pourquoi et quand ces bagarres ont commencé.

Les personnages sont tous plus bizarres les uns que les autres comme expliqué dans la quatrième de couverture. Le plus intrigant est l'inventeur du village de Pickwik, Samuel de Grimwald, qui est fan des nains de jardin et de toutes inventions les plus loufoques les unes des autres. Inventions qu'il construit pour lui mais aussi pour tous les habitants.

Les autres voisins de David et Jenny sont les Thirion qui ont cinq filles, toutes plus différentes que les autres mais pour la plupart très brillantes dans leurs études. Et elles nous font rêver car elles sont toutes très douées que ce soit en musique, en chant ou en écriture.

Les Proust commencent à s'y habituer au fil du temps, à ce village et à ces habitants même s'ils ne comprennent pas certaines choses.

L'histoire est très bien écrite par l'auteur et on s'amuse beaucoup en la lisant car il y a plein de surprises même si je n'ai pas eu l'impression d'avoir de réelle intrigue.

* Conclusion : 

A lire, mais ce n'est pas un grand livre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire