Pages

25 mai 2015

Le Sculpteur



Le Sculpteur
de Scott McCloud

Couverture Le Sculpteur


Je remercie Gilles Paris pour ce partenariat : site de Giles Paris !


* Quatrième de couverture : 


David Smith consacre sa vie à l'art – jusqu'à l'extrême. Grâce à un pacte avec le diable, le jeune artiste voit son rêve d'enfance réalisé : pouvoir sculpter tout ce qu'il souhaite, à mains nues. Mais ce pouvoir hors norme ne vient pas sans prix... il ne lui reste que 200 jours à vivre, pendant lesquels décider quoi créer d'inoubliable est loin d'être simple. D'autant que rencontrer l'amour de sa vie le 11ème jour ne vient rien faciliter.


* Mon avis : 


Ce roman graphique m'a énormément ému et touché. Il est vraiment génial et je le conseil à tous. L'histoire est magnifique, émouvante et je n'avais pas envie que cela s'arrête. Nous nous demandons tout le temps comment cela va se finir pour ce personnage, David. 

David est un sculpteur qui n'a pas plus de popularité qu'un marchand de hot-dog. Il a pourtant du talent mais personne ne sait le reconnaître à ses yeux. Il est gentil mais assez impulsif, voire violent par moment. Il est très sensible à ce qu'on lui dit. Il voudrait trouver l'amour, le succès pour ses sculptures et être heureux mais cela ne va pas se passez ainsi quand il va rencontrer le diable. 

Ce roman graphique m'a bouleversé car j'avais toujours envie que cela fonctionne pour lui surtout quand il rencontre une femme qu'il aime plus que tout mais qui est malade mentale et essaye de se séparer de lui. Son contrat avec le diable le rend malheureux quand il la rencontre également mais c'est elle qui va le sauver et l'aider pour ses sculptures. 

C'est un personnage vraiment attachant que nous aurions envie d'aider à n'importe quel prix et c'est ce qu'il va se passer pour certains de ces amis puisqu'un personnage va mourir. David sera d'autant plus malheureux et va faire des choses guidées par ces émotions remplies de tristesse et d'anéantissement. 

Les dessins sont très bien faits. Les couleurs sont dans les mêmes tons et fait que nos yeux ne partent pas dans tous les sens puisque nous sommes plus attachés aux personnages ou aux différentes sculptures. Le reste n'est pas important. 


* Le mot pour la fin : 


Très belle découverte pour ce roman graphique ainsi que pour la plume de l'auteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire